Question Comment présenter le stockage partagé pour les services MS Cluster s'exécutant sur vSphere 5


J'ai vu deux approches pour gérer la présentation du stockage partagé sur les machines virtuelles de cluster Windows Server 2008 R2 sur VMWare vSphere. L’une est la méthode traditionnelle de découper une LUN sur votre réseau SAN et de la présenter aux deux hôtes via l’initiateur du logiciel Microsoft ISCSI. L'autre méthode consiste à créer un vmdk sur un LUN existant, à le connecter aux deux hôtes et à en faire un disque indépendant de sorte qu'il ne soit pas affecté par les instantanés.

Une manière est-elle la "bonne", ou les deux sont-elles viables? Y a-t-il un avantage ou un inconvénient à le faire?


7
2018-03-28 14:18


origine


oh une si bonne question ... j'espère que nous aurons une sacrée bonne réponse - SpacemanSpiff
Bien que je ne sois pas sûr qu'une solution soit vraiment plus "correcte", je me suis toujours associé à un LUN séparé, ne serait-ce que pour l'avantage d'utiliser les fonctionnalités de mon réseau de stockage sur le volume (instantanés, etc.) - Jim G.
@ JimG. Un aperçu du volume du VMDK ne fonctionnerait-il pas aussi bien? - MDMarra
VMware a un livre blanc ici: vmware.com/pdf/vsphere4/r40/vsp_40_mscs.pdf - JakeRobinson
Bien sûr, mais vous souhaiterez peut-être effectuer des instantanés selon un calendrier différent de celui de votre LUN VMFS normal, ou tout simplement avoir un instantané beaucoup plus petit si vous avez besoin de transférer. C'est comme ça que je le fais, mais je ne sais pas si un moyen est techniquement meilleur qu'un autre. - Jim G.


Réponses:


La "méthode traditionnelle" est prise en charge lorsque le cluster est réparti sur des machines physiques. L'autre méthode est prise en charge lorsque le cluster est sur un seul hôte VMware.


1
2018-03-31 19:20





Les deux sont viables, mais comme vous le dites, il y a des avantages et des inconvénients.

Une façon d'illustrer la différence est de penser à vMotion-ing l'une des machines du cluster d'un serveur ESXi à un autre. Dans le cas d'un initiateur MS iSCSI, vMotion ne fera rien avec le disque. C'est simplement traité comme un autre processus sur la machine en mouvement. Toutefois, dans le cas de VMDK, vMotion sait qu’il s’agit d’un disque et peut gérer la migration de disque en même temps que la migration de machine. VMDK présente des fonctionnalités qui améliorent le fonctionnement de vMotion et ne sont pas présentes dans le cas de l'initiateur MS iSCSI.

Dans le cas de VMDK, chaque serveur ESXi doit avoir accès au VMDK si vous voulez vMotion entre eux.

J'imagine que si nous parlons de manière traditionnelle, le boîtier VMDK est traditionnellement adapté à VMware HA et à l'absence de clustering MS. Le cas d'initiateur MS iSCSI est traditionnellement adapté à la mise en cluster MS et non à VMware HA.


1
2018-04-13 22:40